Quelles sont les activités des professions libérales ?

Comme son nom l’indique, une profession libérale est réalisée de manière indépendante et à titre personnel. Certaines font d’objet d’une règlementation et qui nécessitent des diplômes spécifiques ou une expérience professionnelle pour y accéder et d’autres non.

Profession libérale : c’est quoi exactement ?

Concrètement, la profession est dite libérale lorsqu’elle est exercée indépendamment sous la propre responsabilité du professionnel qui l’exerce, et ce à titre personnel. En général, ce genre de profession consiste en la fourniture de prestations intellectuelles, médicales et de soins et technique. Pour aller plus loin, la profession libérale peut être règlementée ou non. Une profession libérale est dite règlementée quand elle est régie par des conditions de diplôme et d’expérience dans le métier. Quant à la profession libérale non règlementée, elle n’est ni commerciale, ni artisanale, ni industrielle et encore moins agricole et qui n’est bien évidemment soumis à aucun encadrement.

Quelques précisions sur les professions libérales

D’abord, dans la catégorie des professions libérales réglementées correspondant bien évidement à des professions intellectuelles soumises à des règlementations rigoureux, on peut constater principalement le domaine de la santé regroupant tout un panel de métiers notamment les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes, les pharmaciens, les médecins, les psychologues, les directeurs de laboratoire d’analyse médical, les orthoptistes, les sages-femmes, les diététiciens, les chirurgiens-dentistes, les vétérinaires, les podologues, et beaucoup d’autres encore. Hormis les professions de la santé, il y a également les avocats, les notaires, les huissiers, les administrateurs et mandataires judiciaires, les greffiers de tribunal de commerce, les commissaires-priseurs judiciaires, ainsi que d’autres professions du droit. Pour ce qui est des professions des techniques, du chiffre et du cadre de vie, on peut citer les architectes, les experts-comptables, les conseillers en investissement financiers, les géomètres-experts, les agricoles et forestiers, les agences générales d’assurances, les commissaires aux comptes, les conseils en propriété industrielle, etc. Dans la catégorie des professions libérales non règlementées, il y a les sportifs professionnels, les archéologues, les conservateurs restaurateurs, les consultants, les interprètes, les concepteurs-rédacteurs, les naturopathes, les stylistes, les urbanistes, les peintres, les créateurs de sites internet, etc.

Statut juridique des professions libérales

Qu’il s’agisse d’une profession libérale règlementée ou non, les professionnels libéraux peuvent exercer son activité sous différents statuts juridiques. Du coup, le choix de ce statut varie bien évidemment en fonction de la nature du métier. En effet, vous pouvez vous lancer dans une activité libérale en votre nom : EI, EIRL, EURL, SASU, SAS … ou par l’intermédiaire d’une société commerciale professionnelle (SCP) ou société d’exercice libéral (SEL) : SELARL, SELURL, SELAFA, SELAS, SELCA.