Obligations comptables d’un micro-BNC

Pour les professionnels libéraux imposés dans la catégorie, des Bénéfices Non Commerciaux (BNC), c’est-à-dire les personnes qui exercent une activité non commerciale, peuvent opter pour le régime déclaratif spécial, notamment le Micro-BNC. En effet, ces professionnels peuvent bénéficier d’un allègement considérable sur le plan comptable.

Règles fiscales applicables au régime du micro-BNC

Avant toutes choses, pour bénéficier du régime fiscal micro-BNC, les personnes physiques exerçant une activité non commerciale doivent avoir des recettes ne dépassant pas les 70 000€. Donc, les professionnels sous ce régime ne doivent produire aucune déclaration de résultats. Sur l’imprimé 2042 C PRO, ces professionnels doivent procéder à la déclaration du montant global des recettes encaissées annuellement.  D’une valeur s’élevant à 34% de ces recettes encaissées, un abattement se basant sur toutes les charges rencontrées par le micro-entrepreneur sera établi par l’administration. Ensuite, la différence est soumise au barème de l’IR. Par ailleurs, si le micro-BNC n’effectue pas une activité sans TVA, ou son chiffre d’affaire excède les seuls de la franchise en base, mais n’excède pas les 70 000€, il peut être soumis à la TVA.

Focus sur les obligations comptables d’un micro-BNC

Concrètement, les obligations comptables des BNC, sont nettement allégées. Eh oui, sous le régime micro-BNC, vous avez même la possibilité de ne pas tenir une comptabilité si tel est votre besoin. Et même si la tenue de la comptabilité est facultative, l’édition d’un livre des recettes ne l’est pas. Idem pour ce qui de l’élaboration des factures en prenant en considération toutes les mentions obligatoires prévues par la loi. Dans le livre journal des recettes, le professionnel libéral en micro-BNC doit préciser les détails journaliers des recettes professionnelles, l’identité déclarée par le client ainsi que les références des pièces justificatives (numéros des factures, notes…), la valeur des honoraires versés et le moyen de règlement, et ainsi de suite.

Optez pour un logiciel comptable pour automatiser vos obligations comptables

Même si la tenue de la comptabilité n’est pas obligatoire pour tous professionnels sous le régime de micro-BNC, et même si ce genre de tâche n’est pas votre point fort, il est tout de même nécessaire de choisir un logiciel comptable vous permettant de mieux gérer votre activité tout en facilitant bien évidemment votre quotidien. En effet, le recours à ce genre d’application vous permet de générer de manière automatique votre livre des recettes, qui lui est obligatoire. Le logiciel peut par ailleurs référencer la date, le montant, l’origine ainsi que le moyen de paiement de vos recettes. Donc, en deux temps et trois mouvements, vous pouvez gérer vos obligations comptables sous le régime de micro-BNC.